Dictée

La dictée constitue l’épreuve phare des concours d’Orthophonie pour vérifier votre niveau en orthographe.

En effet, la maîtrise de la langue écrite est un prérequis indispensable afin d’exercer la profession d’orthophoniste. L’orthographe a donc toujours été évaluée aussi bien au concours écrit, qu’au concours oral.

Réaliser une dictée, au-delà de l’orthographe, c’est aussi écrire de manière parfaitement lisible, attention à votre écriture et au soin porté à votre copie ! (Préférez une rature « propre » au fait de mettre du blanc ou effacer et réécrire).

Pour progresser, vous devez d’abord maîtriser les chapitres de cours de français. Nous vous conseillons ensuite de réaliser au minimum deux dictées par semaine et de réaliser un carnet personnel sur lequel vous pouvez noter vos fautes récurrentes afin de les relire régulièrement.

Les modalités des dictées peuvent varier :

  • Les dictées peuvent être courtes, comme longues. Il peut s’agir d’un texte, comme d’une dictée de phrases indépendantes.
  • Les écoles effectuent aléatoirement une première lecture avant de commencer la dictée. Pour se préparer au cas de figure le plus difficile, il est donc important de s’entraîner sans cette première lecture. Le jour j, si celle-ci est réalisée : soyez attentifs ! Vous n’avez pas le droit de prendre de notes, mais elle vous apporte une meilleure compréhension globale du texte et permet de cibler les passages qui seront plus difficiles à orthographier.
  • De même, vous disposez parfois d’un temps de relecture. Celui-ci peut consister en une relecture de la dictée par le jury, ou d’un temps laissé à l’étudiant pour qu’il puisse reprendre son écrit en silence. Ce temps doit être utilisé pour combler les vides si vous n’avez pas eu le temps de tout noter ou reprendre les mots/passages sur lesquels vous aviez des doutes.
  • Vitesse de lecture : là encore, cela peut varier selon les écoles. Vos premières dictées audio sont réalisées à un rythme relativement lent, afin de vous permettre de vous familiariser avec l’exercice et vous concentrer sur l’orthographe. Au fur et à mesure des audio, vous pourrez constater que le rythme s’accélère progressivement. Cela vous semblera probablement difficile dans un premier temps, ne vous inquiétez pas. Il est primordial de s’entraîner et ainsi maîtriser un rythme soutenu que le jury est tout à fait capable d’adopter. 
  • Barème : les écoles ne communiquent pas leur notation. Cependant, sachez qu’il existe une graduation selon la nature de la faute. De la plus pénalisante à la moins pénalisante : absence d’un mot > faute de grammaire ou de conjugaison (accords) > orthographe lexicale (faute sur l’orthographe d’un mot) > oubli d’un accent ou d’une ponctuation.

A noter : vous pouvez mettre les dictées audio sur pause mais.. n’utilisez pas cette fonction ! Le jour j le jury, lui, ne s’arrêtera pas, alors jouez le jeu !